Samedi 25 mai 2024

Résultats de la recherche pour : Jean Philippe Schreiber

samedi, 15 février 2020 12:42

Hanoukkah au Parlement fédéral

Il est belge et s’appelle Michael Freilich. Ce parlementaire nationaliste, issu des rangs de la droite populiste flamande — la N-VA présidée par Bart De Wever —, est dans le même temps une figure connue de la vie juive à Anvers, la deuxième ville du pays. Il fut en effet, durant douze ans, rédacteur en chef du mensuel juif anversois « Joods Actueel », avant d’être élu aux élections législatives belges de mai 2019 sur les listes du parti nationaliste flamand N-VA. À la fin de l’année dernière, le député Michael Freilich s’est attiré les foudres, jusqu’au sein de son propre parti, pour avoir à l’occasion de la fête juive des lumières allumé dans les locaux du Parlement fédéral les bougies d’un chandelier à huit branches.

Publié dans ANALYSES

C’est un comédien et humoriste inexpérimenté en politique, populiste pour d’aucuns, Volodymyr Zelensky, qui a remporté avec une majorité écrasante de plus de 73 % des voix, ce dimanche 21 avril, l’élection présidentielle en Ukraine, face au président sortant Petro Porochenko. Le symbole est fort, et ce d’autant que le président ukrainien jouit de pouvoirs importants, notamment comme chef des armées — ce qui n’est pas négligeable dans un territoire névralgique, où peut se jouer le sort de l’Europe —, et que ce néophyte en politique devra à la fois gérer les délicates tensions avec la Russie et gouverner sans majorité parlementaire, du moins avant les élections législatives prévues en octobre prochain.

Publié dans ANALYSES

Le livre de Danny Trom (CNRS) Persévérance du fait juif. Une théorie politique de la survie (Paris, 2018), porte sur l’énigme de la persistance du peuple juif, question qui a obsédé nombre de penseurs juifs et non juifs au cours des siècles — jusqu’à Sigmund Freud, qui y consacra L’homme Moïse et la religion monothéiste, et jusqu’au christianisme qui longtemps a considéré qu’ainsi les juifs expiaient le rejet du Christ et que la Synagogue, empreinte archaïque d’une antiquité déchue, témoignait précisément par sa présence que désormais c’est l’Eglise universelle qui portait le flambeau du message biblique.

Publié dans ANALYSES

Depuis une quinzaine d’année, le projet Eurel (Sociological and legal data on religions in Europe and beyond) s’attache à comparer le phénomène religieux parmi les différents pays européens, dans ses aspects juridiques et sociologiques surtout. Il réunit régulièrement son réseau de correspondants et organise, depuis peu, des conférences internationales ouvertes aux chercheurs autres que ceux affiliés à son réseau. Le dernier colloque d’Eurel s’est ainsi déroulé, les 26 et 27 septembre derniers, à Oslo, et portait sur le « formatage de la non-religion dans la société post-moderne », dans ses perspectives institutionnelles et légales. Il était co-organisé par Eurel et le projet Good Protestant, Bad Religion? Formatting Religion in Modern Society (GOBA) de l’Université d’Oslo.

Publié dans ANALYSES
jeudi, 03 mai 2018 07:37

Revue de presse, 3 mai

Liban

"La capitale du Nord appelée à trancher en matière de leadership sunnite" — Tripoli : le « talisman » et le « regard divin » se substituent aux programmes électoraux (Jeanine Jamk, L'Orient/LeJour)

Irak

"Les chiites avançant en ordre dispersé, Haïder al-Abadi doit rester en bons termes avec les listes sunnites s’il veut sécuriser une majorité absolue au Parlement, et ainsi être reconduit au poste de Premier ministre" — Élections irakiennes : une fenêtre d’opportunité pour les sunnites ? (Juliette Rech, L'orient/LeJour)

Publié dans ACTUALITÉS
mardi, 24 avril 2018 09:09

Revue de presse, 24 avril

Belgique

"L’Université Libre de Bruxelles est elle aussi pointée du doigt par plusieurs associations depuis l’annonce de la remise d’un Doctorat honoris causa au cinéaste britannique le 26 avril. Accuser l’institution de relayer une parole antisémite et négationniste est proprement intolérable, estime l’auteur de cette carte blanche" — Accusations contre Ken Loach: «Une double défaite de la pensée» (Jean-Philippe Schreiber, Le Soir)

"En réaction aux oppositions d'associations juives concernant la remise jeudi par l'ULB (Université libre de Bruxelles) des insignes de Docteur Honoris Causa à Ken Loach, le réalisateur britannique a réaffirmé lundi qu'il a toujours condamné toutes les formes de racisme, y compris l'antisémitisme" — Je condamne toute forme de déni de l'Holocauste", réaffirme Ken Loach pour l'ULB (Belga, La Libre Belgique)

Publié dans ACTUALITÉS
lundi, 29 janvier 2018 17:44

La communauté hassidique d’Anvers

La communauté hassidique d’Anvers, qui trouve ses origines dans la spiritualité juive d’Europe centrale et orientale détruite par le nazisme, constitue un exemple de renaissance, au lendemain de la Shoah, d’une forme affirmée de judaïsme dans l’une des métropoles de la vie juive ouest-européenne, elle-même en profonde évolution. On peut considérer cette réalité dynamique comme un aspect particulièrement frappant de résilience de la culture juive traditionnelle face à l’horreur du génocide, comme l’a montré l’historienne de l’Université d’Anvers Veerle Vanden Daelen (Laten we hun lied verder zingen. De heropbouw van de joodse gemeenschap in Antwerpen na de Tweede Wereldoorlog, 1944-1960, Amsterdam, 2008). Elle représente aujourd’hui la face la plus visible du judaïsme anversois ; de surcroît, aucune autre communauté juive de par le monde, hormis peut-être Montréal et bien entendu Jérusalem, n’est à ce point identifiée avec sa composante hassidique.

Publié dans ANALYSES
vendredi, 05 janvier 2018 14:39

Emmanuel Macron, entre religion et laïcité

Le politologue Philippe Portier, directeur du Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL-CNRS), faisait récemment le constat que dans un monde contemporain globalisé où le politique s’affaiblit, l’on voyait à l’œuvre une politisation de la foi et une spiritualisation du politique. Les pays les plus sécularisés n’échappent pas à la règle et c’est jusqu’à la France laïque qui aujourd’hui reconsidère son rapport au religieux. La présidence actuelle en témoigne de manière significative, illustrant de manière aiguë un autre constat de Philippe Portier (L’État et les religions en France. Une sociologie historique de la laïcité, 2016), à savoir que la laïcité serait une sorte de matière vivante dynamique, voire dulcifiante. À l’heure où il s’agit une nouvelle fois d’organiser ce que d’aucuns appellent sans trop de nuances « l’islam de France », et où doivent s’ouvrir des états généraux précédant la révision des lois de bioéthique — prévue à l’automne —, alors aussi qu’un récent sondage réalisé pour La Croix et le Forum européen de Bioéthique révèle une opinion publique très favorable à une évolution législative sur la PMA, la GPA et la fin de vie…, la France est agitée par de sempiternels conflits qui illustrent le paradoxe manifeste d’une République laïque où la religion est pourtant au cœur de la cité.

Publié dans ANALYSES

Le Freedom of Thought Report diffusé par l'International Humanist and Ethical Union (IHEU), l’organe représentatif du mouvement humaniste mondial, a été présenté ce mardi 5 décembre au Parlement européen à Bruxelles, en collaboration avec l’Intergroupe du Parlement sur la liberté de religion et de croyance. Selon ce rapport de l’IHEU, 85 États discriminent de manière grave et systématique les non croyants, qui constituent pourtant plus d’un tiers de la population mondiale, et sont en croissance constante ; en outre, l’existence et l’aggravation de persécutions actives à l’encontre des non religieux aurait été avérée en 2017 dans sept pays asiatiques et africains, à savoir l’Inde, la Malaisie, les Maldives, la Mauritanie, le Pakistan, l’Arabie Saoudite et le Soudan. Enfin, l’IHEU dénonce avec force l’impunité qu’accordent certaines autorités publiques aux crimes et aux persécutions à l’encontre des non croyants.

Publié dans ANALYSES

En Belgique, un prêtre catholique brugeois a été renvoyé en correctionnelle cette semaine, suite à la plainte de la veuve d’un homme qui en octobre 2015 avait confié à ce prêtre son intention de se suicider, avant de passer à l’acte. Poursuivi pour abstention coupable, le prêtre s’est réfugié derrière le secret de la confession — un sacrement fondamental aux yeux de l’Église — et a estimé avoir fait tout ce qui était en son pouvoir pour dissuader l’homme qui s’était adressé à lui, atteint de dépression, de mettre fin à ses jours. Il lui est cependant reproché de s’être refusé à faire appel aux proches, à la police, aux secours médicaux ou à une quelconque aide extérieure pour tenter d’éviter ce drame.

Publié dans ANALYSES
Page 2 sur 10
Aller au haut