Mercredi 30 novembre 2022
vendredi 6 novembre 2020

Revue de presse, 6 novembre

France

« Jésus-Christ en croix, lardé de coups de poignard, et un slogan : ‘Attaque au couteau : va-t-on enfin réagir ? Expulsion des islamistes.’ C’est l’affiche placardée dans les rues de Béziers par son maire, Robert Ménard, dès vendredi 30 octobre, le lendemain de l’assassinat par un terroriste de trois personnes dans une église de Nice. Retour sur une polémique avec le sociologue des religions Jean-Louis Schlegel » — Christ poignardé sur une affiche de Béziers : « Un contre-sens du message chrétien »  (Sophie Lebrun, La Vie)

« Vendredi, la ville de Béziers a placardé des affiches en réaction aux attaques terroristes islamistes qui ont secoué la France ces derniers jours. Cette nouvelle campagne représente le Christ crucifié et provoque de vives réactions sur les réseaux sociaux » — A Béziers, la nouvelle campagne d'affichage provocante de Robert Ménard contre l'islamisme fait débat  (France Info)

« Lundi un élève de seconde a été placé en garde à vue après avoir lancé devant un professeur: 'Je vais lui couper la tête', selon une source policière » — France: un professeur menacé de se faire «couper la tête», le lycéen inculpé (Le Soir)

« 'Bien entendu, chacune de ces violations est suivie de poursuites disciplinaires. Il y a eu des poursuites pénales dans certains cas', a déclaré le ministre de l'Éducation » — Samuel Paty : «400 violations» de la minute de silence, selon Blanquer (Le Figaro, avec AFP)

« Religieux et laïcs catholiques ont défendu le droit d’aller à la messe, dont ils sont privés par le gouvernement » — La liberté de culte devant le Conseil d’État (Paule Gonzalès, Le Figaro)

« Pour Éric Delbecque, les islamistes attaquent la France parce qu'elle est la seule à leur opposer un modèle d'affranchissement collectif » — La faiblesse de ceux qui attaquent la France (Eric Delbecque, Le Point)

« Pour l'ancien Frère musulman Mohamed Louizi, l'islamisme s'est immiscé dans la vie de nombre de musulmans français à la faveur d'un discours victimaire » — Islamisme : « Il est minuit moins deux avant l'heure du choix » (Le Point)

« The president must demonstrate that the secular state, with a subtle dose of multiculturalism, works for them » — Macron's task is to show French Muslims they have a place in the republic (Catherine Fieschi, The Guardian)

« Canadian Prime Minister Justin Trudeau has spoken with his French counterpart amid controversy over recent comments he made about free expression » — Trudeau and Macron speak after cartoon remark controversy (BBC)

Pays-Bas

« Un enseignant d'un collège à Rotterdam aux Pays-Bas a été menacé, suscitant l'indignation du gouvernement néerlandais, à cause d'une caricature affichée dans sa salle de classe représentant un homme décapité tirant la langue à un djihadiste » — Un enseignant néerlandais menacé à cause d'une caricature (AFP, La Libre Belgique)

Interreligieux

« Wat zal er de volgende weken nog gebeuren? Welk land en welke stad is de volgende op de lijst? vraagt OCJB-voorzitter Harry Sinnaghel zich bezorgd af. » — Joods-christelijk overleg erg bezorgd over aanslagen (Kerknet)

Terrorisme

« Die Europäer müssen sich der Logik der Terroristen widersetzen und sich klar zur Meinungsfreiheit bekennen » — Die Macht der Beleidigten (Evelyn Finger, Die Zeit)

 Opinion

« Auf die Bedrohung durch den radikalen politischen Islam kann es nur die eindeutige und klare Reaktion der wehrhaften Demokratie geben. Dabei dürfen Muslime bei uns aber nicht das Gefühl haben, es würde mit dem Finger auf sie gezeigt » — Islamismus ist keine Religion, sondern politischer Terrorismus (Dietmar Bartsch, Die Welt)

Aller au haut