Mercredi 30 novembre 2022
mardi 11 octobre 2011

Revue de presse, 11 octobre

International

Egypte

Au moins 24 chrétiens ont été tués dans la répression d'une manifestation au Caire - Les Coptes d'Égypte accusent l'armée de «massacre» (Tangi Salaün, Le Figaro)

Couvre-feu de 02H00 du matin à 07H00 (00h00 à 05H00 GMT) dans le secteur de Maspero et jusqu’à la place Abbassiya », a indiqué la chaîne de télévision publique dans un bandeau. Les heurts avaient commencé à Maspero, devant le siège de la télévision publique, dans le centre-ville. La place Abbassiya, plus à l’est, se trouve à proximité de la principale cathédrale copte du Caire. Les Coptes (6 à 10 % de la population égyptienne) protestaient contre l’incendie d’une église dans le gouvernorat d’Assouan, en Haute Egypte. Ces affrontements ont fait 23 morts et 174 blessés, selon un bilan du ministère de la Santé cité en fin de soirée par la télévision - 23 morts et 174 blessés au Caire (dépêche AFP, Le Soir)

Les affrontements qui ont fait 24 morts dimanche au Caire en marge d'une manifestation de chrétiens coptes sont dus à des «inconnus infiltrés», a déclaré le chef de l'église copte orthodoxe - Violences en Égypte : l'armée promet une enquête (Le Figaro)

Les affrontements meurtriers entre coptes (chrétiens d'Egypte) et forces de l'ordre dimanche au Caire ont relancé les craintes d'aggravation des tensions dans un pays qui connaît une transition délicate depuis la chute du président Moubarak - Les coptes enterrent leurs morts en Egypte sur fond de vives tensions (dépêche AFP, Le Monde)

This was the army murdering citizens – and it's clear the soldiers were set up to believe they were under attack - The attack on Egyptian Christians was not sectarian. We will uncover the truth (Ahdaf Soueif, The Guardian)

L’armée a violemment réprimé une manifestation de plusieurs milliers de coptes, dimanche 9 octobre, dans le centre du Caire. Au moins 24 personnes ont été tuées. Des émeutes ont ensuite éclaté dans la capitale égyptienne - « Ils ne veulent plus de chrétiens en Égypte !» (Nina Hubinet, La Croix)

Iran

L’atmosphère de fin de règne qui plane actuellement sur l’Iran de Mahmoud Ahmadinejad a des conséquences dramatiques. Soucieux de maintenir son emprise sur une société qui leur échappe de plus en plus, le régime et ses ayatollahs versent dans un radicalisme religieux portant atteinte à la liberté des populations - qu’elles soient musulmanes ou chrétiennes - Iran : les persécutions religieuses s'intensifient (Virginie Larousse, Le Monde des Religions)

Tunisie

Des islamistes radicaux ont attaqué une télévision privée et l'université de Sousse. Quelque 300 «barbus» ont tenté d'incendier dimanche le siège de la télévision privée Nessma à Tunis après la diffusion, vendredi soir, du film franco-iranien Persépolis suivi d'un débat sur l'intégrisme. Le patron de Nessma TV, Nabil Karoui, affirme avoir reçu également des menaces de mort - Provocations salafistes en Tunisie (Arielle Thedrel, Le Figaro)

Les islamistes protestaient contre l'interdiction faite aux femmes portant le niqab, ou voile intégral, de s'inscrire à l'université, mais aussi contre la décision d'une chaîne de télévision privée tunisienne d'avoir diffusé vendredi le film d'animation franco-iranien Persepolis, où figure une représentation d'Allah, ce qu'interdit l'islam. La diffusion était suivie d'un débat sur l'intégrisme religieux. Les islamistes se sont rassemblés devant le principal campus universitaire de la capitale, d'où ils se sont dirigés vers le quartier populaire de Djebel El-Ahmar, au nord du centre, où ont eu lieu les échauffourées - Une chaîne tunisienne attaquée par des islamistes pour avoir diffusé Persepolis (dépêche AFP, Le Monde)

Israël

Les exactions anti-Arabes attribuées aux ultras de l'extrême droite se multiplient en Israël. Durant le week-end, la police a découvert plusieurs dizaines de tombes musulmanes et chrétiennes profanées à Jaffa, au sud de Tel-Aviv. Benyamin Nétanyahou, le premier ministre, ainsi que le président, Shimon Pérès, ont aussitôt dénoncé ces «actes de vandalisme». Certains commentateurs ont, pour leur part, agité le spectre d'un «djihad juif» (une guerre sainte) mené par des têtes brûlées qui «jouent avec le feu», comme le titrait dimanche le Yédiot Aharonot, le plus grand quotidien du pays - Les actes anti-Arabes se multiplient en Israël (Marc Henry, Le Figaro)

Profanations de tombes musulmanes et chrétiennes, mosquée incendiée, slogans anti-Arabes peints sur des murs, arrachage d'oliviers appartenant à des paysans palestiniens, agression de soldats par des colons juifs... Ces incidents, qui se sont multipliés ces dernières semaines, sont liés à la pratique du "prix à payer" : à chaque fois qu'ils estiment leurs intérêts lésés ou menacés, les colons exercent une vengeance - le price tag - à l'encontre des Palestiniens, mais également envers l'armée israélienne. Un phénomène qui déborde en Israël - Israël s'inquiète de la multiplication d'incidents racistes visant des Arabes (Laurent Zecchini – Le Monde)

France

Deux concubines de Liès Hebbadj ont été contrôlées jeudi matin avec un niqab devant l'école de leurs enfants - Voile intégral : le polygame de Nantes refait parler de lui (Fabrice Amedeo, Le Figaro)

Un an après la célébration d’ouverture du synode, l’évêque de Versailles Mgr Aumonier a promulgué samedi 8 octobre les décrets synodaux qui tirent les conclusions d’une vaste consultation menée auprès des catholiques des Yvelines - Mgr Éric Aumonier :  « Le synode a permis aux diverses sensibilités du diocèse de s’écouter » (La Croix)

Après le succès des premiers États Généraux du christianisme qui avaient rassemblé, l’an dernier à Lille, près de 2 500 personnes, l’hebdomadaire La Vie , organisateur de la manifestation, a renouvelé l’expérience le 8-9 octobre en l’étoffant un peu - Les États Généraux du christianisme refusent la frilosité ambiante (Claire Lesegretain, La Croix)

Politique

Etats-Unis

Comme toutes les luttes fratricides, la guerre de la primaire républicaine risque d'être sans merci. Le camp du gouverneur du Texas, Rick Perry, a lancé, par pasteur interposé, une violente attaque contre le favori actuel, Mitt Romney. Dans la ligne de mire : non pas la réforme de la santé adoptée dans le Massachusetts quand Mitt Romney en était le gouverneur, ou son soutien, à la même époque, aux droits des homosexuels, mais sa religion. Mitt Romney est mormon - Le mormon Mitt Romney attaqué sur sa religion (Corine Lesnes, Le Monde)

Pologne

Avec près de 9,5 % des voix, le mouvement de Janusz Palikot a créé la surprise aux législatives polonaises, devenant la troisième force politique du pays. Ce parti, ouvertement anticlérical, veut faire décrocher les crucifix des bâtiments publics - Le parti anticlérical Palikot réussit une percée en Pologne (La Croix)

Vatican

Pope Benedict XVI has condemned Italy's "ferocious" 'Ndrangheta mafia during a visit to the group's heartland in Calabria, days after police seized a suspected mob shipment of more than half a tonne of cocaine at a local port - Pope condemns 'Ndrangheta mafia in their Calabrian lair (Tom Kington, The Guardian)

Mgr Hyginus Kim Hee-jong, archevêque de Gwangju, s’est rendu en Corée du Nord à la tête d’une délégation interreligieuse sud-coréenne. Pour la première fois, il a pu s’adresser à des fidèles catholiques nord-coréens - Les religieux sud-coréens tentent de desserrer l’étau au nord (La Croix)

Anglicanisme

Archbishop of Canterbury visits Zimbabwe's president with a message about the plight of the country's Anglicans - Robert Mugabe offers Rowan Williams tea but little sympathy (David Smith, The Guardian)

Médias

La diffusion lundi sur France 2 d'un reportage sur l'avenir de l'Etat palestinien a provoqué de vives réactions de la part de la communauté juive, qui dénonce un parti pris. La direction de France Télévisions va être reçue par l'ambassadeur d'Israël pour s'expliquer - Une émission sur la Palestine déclenche une polémique (Le Figaro)

 

Aller au haut