Lundi 12 avril 2021

Comme l’écrit l’éditorialiste J. E. Dionne dans le Washington Post du 14 février, le nouveau président Joe Biden se propose d’être l’artisan de paix dans les guerres de religion américaines. Le président, parmi tous les défis qui l’attendent sur le plan interne, fait le pari, soufflé par son flair politique et son équipe de campagne, dont le conseiller à l’engagement religieux Josh Dickson, de réconcilier les Américains fracturés en commençant par dépolariser la religion chrétienne, devenue la première raison de l’identification partisane pour la droite.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES
Aller au haut