Samedi 10 décembre 2022

Afficher les éléments par tag : Canada

À la question : « Est-ce que le hockey au Canada (et en particulier le Canadien de Montréal, le seul club professionnel de hockey sur glace au Québec) peut fonctionner comme une religion ? », l’on peut sans hésiter répondre : « Oui ! » Pour certaines personnes, dans certaines circonstances, le hockey fonctionne comme une religion, au sens large d’une religion civile, invisible ou implicite ou d’une quasi religion, comme, au sens propre, celle d’une médiation entre les êtres humains et Dieu. Faire du Canadien une religion permet en retour de s’interroger sur la notion même de religion.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES
Catégories associées:

Le 10 septembre 2013, le ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne du Québec, Bernard Drainville, présente lors d’une conférence de presse les orientations d’un projet de charte des valeurs québécoises redéfinissant les contours de la laïcité dans la province. Depuis bientôt deux mois, ce projet suscite une vive controverse. En effet, les diverses modalités selon lesquelles les acteurs sociaux interprètent les principes aux fondements de la laïcité – qu’il s’agisse du gouvernement, des groupes associatifs ou syndicaux, des universitaires ou même des citoyens – ne sont pas sans effets sur la multiplicité des conceptions de la laïcité présentes dans les débats publics.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES
Catégories associées:

La semaine dernière, un colloque réunissait plusieurs chercheurs à l’occasion des cinquante ans de la création de la revue québécoise Parti Pris. Il s’agissait d’examiner l’impact et la signification historiques d’une revue politique qui, de 1963 à 1968, défendit l’indépendance politique et culturelle du Québec, le socialisme et la laïcité, et ce à l’intérieur d’une province encore largement catholique. Parti Pris fut en effet l’une des chevilles ouvrières, et dès lors un symbole historique, de la Révolution tranquille. Est-ce à dire que ses animateurs avaient complètement tourné le dos à la culture catholique dans laquelle ils avaient grandi ? La question a fait irruption lors du colloque et provoqué un vif débat. Pour certains, supposer un substrat catholique dans le discours d’hommes qui ont reçu le label d’intellectuels conduit à  discréditer ce statut. La controverse est évidemment galvanisée par la polémique actuelle sur la Charte des valeurs québécoises.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES
Catégories associées:
Aller au haut