Vendredi 12 août 2022
Catégories associées:

Le 15 avril 2019, à 18h50, le feu se déclare dans la toiture en travaux de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Bientôt, la charpente s’embrase, malgré l’intervention massive des pompiers. Dans le ciel de Paris, des flammes oranges et une épaisse fumée grise s’élèvent. La flèche de la croisée du transept s’effondre. On craint le pire. Finalement, la structure tient bon, mais la flèche, une grande partie de la charpente et de la toiture ainsi qu’une partie des voûtes sont détruites. En revanche, les œuvres d’art et les reliques ont pu être mises à l’abri. Le grand orgue lui aussi a résisté au feu et à l’eau. 

À l’occasion d’une procédure intentée par neuf congrégations de Témoins de Jéhovah, la Cour européenne des Droits de l’homme siégeant à Strasbourg a rendu ce 5 avril 2022 un arrêt qui critique sévèrement le système belge de reconnaissance des cultes — et pourrait faire le lit d’une évolution marquante dans la mise en œuvre de celui-ci.

Il est désormais établi chez les spécialistes des processus de radicalisation à signature religieuse qu’il n’existe pas un parcours type, ni même plusieurs, qui vont mener un individu à se cloîtrer dans une religiosité qui finit par prendre en lui toute la place. Chaque parcours est aussi singulier que les histoires individuelles sont singulières. Même quand on compare des parcours apparemment similaires, on se rend compte que les détails, voire les raisons profondes, ne sont jamais les mêmes. En somme, il y a autant de processus de radicalisation que de vécus différents. Faut-il pour autant que le chercheur dans ce domaine renonce à détecter des invariants dans les modalités de radicalisation religieuse ? Peut-être la solution consiste-t-elle à déplacer la focale de l’analyse…

Catégories associées:

L’autocéphalie de l’Église de Kiev est liée à l’existence d’une « nation ukrainienne » et à la souveraineté de l’État ukrainien, conformément à l’ethnophylétisme qui introduisit le principe des nationalités dans l’orthodoxie au XIXe siècle. Le schisme décrété par Moscou depuis 2018 préfigura par conséquent la crise actuelle en Ukraine, mais aussi entre la Russie et l’Occident. Le président Vladimir Poutine tient non seulement à maintenir son autorité sur l’« espace historique russe », mais également à garder son influence sur le monde orthodoxe dont la Russie s’est toujours considérée comme la protectrice.

Catégories associées:

Le 26 décembre 2021, l’archevêque anglican Desmond Tutu est décédé à l’âge de 90 ans dans la ville du Cap. Son décès a provoqué une bien compréhensible vague d’émotion, aussi bien en Afrique du Sud que dans le reste du monde. De Cyril Ramaphosa à Joe Biden, en passant par Barack Obama et la reine Elizabeth II, les hommages se sont succédé pour saluer la mémoire de cette dernière grande figure de la lutte contre l’apartheid. Les obsèques de Desmond Tutu ont eu lieu le 1er janvier 2022 dans la Cathédrale Saint-Georges du Cap. C’est le président sud-africain Cyril Ramaphosa qui y prononça l’éloge funèbre, après quoi il remit à la veuve de l’archevêque le drapeau sud-africain en guise d’hommage militaire, rare témoignage pour une personnalité qui en effet a marqué de son empreinte toute la sortie de l’apartheid pour la nation sud-africaine. 

Catégories associées:

En novembre 2021, un ouvrage recueille les impressions d’écrivains après leur séjour au monastère de Lagrasse, dans l’Aude, que quarante-deux moines rebâtissent sous la règle de saint Augustin. Dans Trois jours et trois nuits, titre du livre, le mélange de ces deux mondes – germanopratin et traditionnaliste – use du contraste entre la mondanité et l’ascèse pour entraîner un vrai succès de presse. Mais que des écrivains traînent aux portes des monastères n’est pas nouveau : « Il y a bien des gens qui vont à Barèges ou à Vichy faire des cures de corps, pourquoi n’irai-je pas, moi, faire une cure d’âme dans une Trappe ? », écrit déjà Joris-Karl Huysmans en 1895 dans En Route

Pour la quatrième année consécutive, la Conférence épiscopale a publié fin novembre le rapport annuel de l’Église de Belgique. Élaboré par  Stéphane Nicolas et Jeroen Moens, en collaboration avec le professeur Wim Vandewiele (KU Leuven) et la professeure Catherine Chevalier (UCLouvain), ce rapport richement illustré porte sur l’année 2020. Comme les précédents, il s’inscrit dans une démarche d’information, notamment à travers les données chiffrées qu’il fournit, mais également de promotion de l’image d’une Église moderne et dynamique, via entre autres la présentation de ses nombreuses initiatives à caractère social qui mobilisent de très nombreux bénévoles.

Page 1 sur 51
Aller au haut